Certificat cadeau

Ouvert
7 jours

Nous sommes présentement ouverts
50px
50px

Douleur récurrente ? La reprogrammation du geste à la rescousse ! | Anne Ouellet-Demers, Kinésiologue-Kinésithérapeute 

Anne Ouellet-Demers

Massothérapie - kinésithérapie

Vous vivez avec une douleur familière qui vous accompagne depuis quelques mois, voire quelques années ? Elle s’apaise suite aux bons soins thérapeutiques mais revient inévitablement au bout d‘un moment ?

xx

Apprendre à exécuter différemment certains gestes de la vie quotidienne est un atout indispensable pour en finir avec la douleur.

xx

Imaginons que, chaque jours, vous marchiez dans des chaussures trop petites pour vos pieds. À chaque semaine, vous faites traiter vos pieds douloureux, pour leur plus grand soulagement. Cependant, dès le jour suivant, vous retournez dans vos chaussures inconfortables. La douleur revient inévitablement et cela bien malgré l’excellence des soins reçus.  Il saute aux yeux, dans cet exemple, que changer de chaussures est essentiel à l’amélioration de la condition de vos pieds. De la même façon, une douleur récurrente au dos, au cou ou à l’épaule peut être surmontée définitivement en modifiant consciemment l’exécution du geste néfaste répété quotidiennement.

Qu’est-ce qu’un TMS ?

Le trouble musculosquelettique est une atteinte aux muscles, tendons et nerfs qui survient en raison de leur surutilisation. Les douleurs apparaissent progressivement à la tâche puis disparaissent. Si rien n’est fait à cette étape, la douleur revient ultérieurement et persiste sur une durée prolongée. Éventuellement, la blessure vient perturber les activités de la vie courante et peut même déranger le sommeil.

Reprogrammer le gestex

La reprogrammation du geste consiste à décortiquer le patron moteur responsable de la surutilisation des structures endommagées afin de le reconstruire sur de nouvelles bases, respectant la physiologie du corps en mouvement.

Pourquoi ?

Il faut voir le patron moteur comme une autoroute que l’on aurait créé à force de répéter un même geste. Ce chemin bien pratique n’est pourtant pas toujours le plus adapté à notre destination, il est seulement un automatisme rassurant, devenu un choix inconscient qui libère de l’espace mental pour penser à autre chose. Lorsque le geste enregistré est néfaste pour le corps, il faut alors choisir une meilleure route. Mais pour cela, il faut revenir, un temps, en mode manuel.

xx

C’est pour cette raison que l’accompagnement par un kinésiologue, le professionnel de la santé spécialiste du mouvement humain,  est primordial.

Comment?

Tout d’abord vient l’analyse de la gestuelle. Puis à l’aide d’explications anatomiques et physiologiques de base, le kinésiologue propose une nouvelle organisation motrice pour la même tâche, la nouvelle route. Finalement, quelques exercices simples sont proposés pour mieux intégrer les nouvelles notions.

xx

Attention! La progression reste le mot d’ordre. Ne réservez pas plus de 5 à 10 minutes consécutives à la pratique de cette nouvelle gestuelle afin de ne pas sursolliciter les nouvelles structures impliquées. Éventuellement, avec la pratique et la prise de conscience des avantages physiologiques (confort, efficacité, économie d’énergie) cette nouvelle route sera empruntée de plus en plus souvent et deviendra à son tour une autoroute.

Pour qui?
    • Travail à l’ordinateur : étudiants et professionnels
    • Travail physique : travailleurs de la construction, manutentionnaires, serveurs
    • Travail de minutie : chirurgiens, dentistes, esthéticiennes, tatoueurs, cuisiniers
    • Artistes : danseurs, musiciens, circassiens
    • Sportifs

 

Complémentarité des approches

Pour finir, n’annulez pas vos prochains rendez-vous avec vos thérapeutes préférés ! Traiter les tissus lésés est essentiel à leur régénération ! Un corps trop souffrant peut être grandement limité dans sa capacité à effectuer le nouveau geste proposé. En ce sens, un travail en collaboration est fortement conseillé. Le thérapeute aborde la blessure et relance le phénomène d’auto-guérison dans le corps tandis que le kinésiologue propose une nouvelle gestuelle diminuant la surutilisation de la zone affectée, optimisant ainsi les effets du traitement.

xx

Pour en savoir plus sur les troubles musculosquelettiques (TMS) vous pouvez consulter les liens suivants:

xx

https://www.apsam.com/theme/ergonomie/troubles-musculosquelettiques

xx

http://www.inrs.fr/risques/tms-troubles-musculosquelettiques/effets-sante.html

xx

http://www.cnesst.gouv.qc.ca/publications/300/documents/dc300_1002web.pdf

xx
Par Anne Ouellet-Demers, kinésiologue-kinésithérapeute

Lire l’article

50px